Des dictées qui changent des dictées…

medium_3384248885Bon nous connaissons tous la dictée préparée, non préparée, à trous, à choix multiples… mais il existe plein d’autres types de dictées à explorer avec nos élèves. En effet, une forme de dictée sera plus efficace pour certains élèves et moins pour d’autres, il est donc essentiel de varier les propositions.

À ce sujet il est utile de préciser que l’autodictée est une forme à manier avec précautions car le fait d’allier dans un même exercice (noté la plupart du temps qui plus est) un travail de mémorisation d’un texte et d’attention à l’orthographe provoque pour beaucoup d’élèves une surcharge cognitive notamment pour les élèves dys. Surtout en situation d’évaluation, il convient de se focaliser sur une compétence à la fois pour ne pas mettre certains élèves dans une situation trop difficile.

Alors pour varier les plaisirs et les situations d’apprentissages, voici quelques dictées, plus ou moins originales, glanées auprès de collègues sur Twitter. N’hésitez pas à compléter en commentaires pour toutes celles que nous aurons oubliées…

La dictée négociée
Il s’agit suite à une dictée “classique” de mettre les élèves en petits groupes en leur demandant de se mettre d’accord sur une écriture commune en justifiant leurs choix.

La dictée sans erreur ou recto/verso
Cette dictée vient d’Ouzoulias, préparée la veille est écrite avec la solution collée au dos de la feuille. L’élève doit indiquer quand il a retourné sa feuille. Le premier objectif étant de ne faire aucune erreur, puis aucune erreur en retournant le moins possible la feuille.

La dictée dialoguée
Elle permet de faire dire tout haut aux élèves les questionnements qu’ils doivent intérioser et s’auto-appliquer pour vérifier l’orthographe de leur production.

La dictée flash
Il s’agit d’une dictée courte et rapide qui insiste bien sur les différents gestes de visualisation mentale et se poursuit avec une phase de correction et d’analyse des erreurs.

La dictée frigo
Elle consiste en une série d’étapes très précises dont une “mise au frigo” d’un premier jet, un travail d’analyse, suivi d’une correction du premier essai.

La dictée caviardée
C’est une dictée pour prendre conscience de ce que l’on sait vraiment orthographier. Le texte est distribué, les élèves doivent rayer au feutre ou noircir les mots qu’ils sont sûrs de savoir orthographier. Ensuite, les élèves écrivent la dictée en ayant sous les yeux leur dictée caviardée.

La twictée
Il s’agit d’un dispositif d’apprentissage collaboratif en ligne de l’orthographe utilisant Twitter.

La dictée en pédagogie Freinet
En partant des textes libres produits par chaque élève, l’enseignant note les mots, expressions ou phrases comportant des erreurs d’orthographe. Chaque enfant a alors à apprendre (pendant le temps de classe) de façon personnalisée ce qui lui pose problème. Ensuite il se fait dicter par un autre élève ce qu’il a travaillé.

Le carnet 0 faute
Outil personnel de chaque élève qui permet de s’entraîner sur les mots qui posent problème à l’élève puis de “jeter” les mots une fois leur orthographe acquise !

C’est copieux mais loin d’être exhaustif… N’oublions pas non plus l’importance de travailler la copie et surtout de faire produire beaucoup d’écrits à nos élèves, mieux vaut des écrits courts et fréquents qu’une production d’écrit longue de temps en temps…

Et vous ? Quelles dictées utilisez-vous avec vos élèves ?

Merci à @fmoreda @AmeliseB @OstianeMathon @cjacomino @Fredbanak @classedeDefine @NinomisG @Parcamatt qui m’ont aidé à récolter toutes ces dictées…

Crédit photo : Djuliet via photopin cc

About these ads

8 réponses à “Des dictées qui changent des dictées…

  1. Excellent ! Beaucoup de pistes judicieuses et astucieuses ! Pour ma part j’enseigne sans dictée (HGéo au lycée) mais mon fils et ses camarades subissent implacablement l’autodictée chaque lundi, que l’instit manie avec absence totale de discernement et de précaution… hélas.

  2. Superbe petit catalogue… quand je pense à ce que subissent parfois les enfants! Je pense aussi à la dictée oralisée : une seule phrase, co-explicitée mot après mot (l’orthographe de chaque mot est débattue collaborativement par oral). Les élèves répètent la phrase de proche en proche jusqu’à finalement la savoir par coeur. Quand tous les mots ont été discutés, ils écrivent enfin la phrase sur une feuille.

  3. Je pratique la dictée inversée. Je distribue un texte qui contient des fautes et les enfants doivent les trouver. Cela permet de donner à chaque enfant un texte qui est à son niveau et qui touche aux points qui lui posent particulièrement problème. Comme j’ai des dyslexiques, dysorthographiques et des allophones dans la même classe, c’est plus simple et plus efficace.

  4. Quand je vois que ma fille a eu 4 sur 20 à sa dernière dictée alors qu’elle n’avait fait aucune erreur dans les deux premiers tiers, j’ai fait le choix de la féliciter. Quand je vois cette liste de possibilités, j’aimerais avoir le mail de sa Jeune PE pour lui communiquer le lien.

  5. Bonjour, je suis une doctorante , et j’ai besoin de votre aide.  Je travaille sur l’impact de la lecture sur l’écrit.Si vous avez des articles  ou documents qui ont une relation avec mon thème de doctorat, je serai très contente. MERCI D’AVANCE ! 

  6. Pingback: Signets du jour (weekly) | ticechampagnole·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s