Et si on changeait la réunion Parents-Profs ?

Pour voir tous les parents ou pour échanger à propos de l’élève ?

Les parents de Wendy n’en peuvent plus. Malgré des rendez-vous fixés à l’avance, les professeurs ont de plus en plus de retard. Ils passent alors plus de temps à attendre dans les couloirs qu’à les écouter. Et quand ils les voient, les professeurs répètent sensiblement la même chose : « Wendy doit arrêter de bavarder en cours et apprendre davantage ses leçons ». Mais dès que ses parents veulent demander ce qu’il faut apprendre dans la leçon ou comment leur fille peut progresser, ils sentent que le professeur voit les minutes défiler et le retard s’accumuler. Alors, quelques phrases et puis s’en vont. Il faudra dire à Wendy d’être plus sérieuse. Et après ?

Cette année, les professeurs de 6e ont prévu, avec leur principal, de recevoir ensemble les parents de chaque enfant pendant 15-20 minutes. Le professeur principal et trois de ses collègues prennent le temps d’échanger avec l’élève, s’il est présent, et le(s) parent(s). Le professeur principal demande tout d’abord à l’élève puis aux parents son sentiment sur ce début d’année écoulé. Puis il présente le constat de l’équipe éducative sur son travail. Celui-ci est précisé ou tempéré par les trois autres collègues présents. On n’est plus dans l’attribution  de comportements et d’attitudes dans chacune des matières mais on se centre sur l’élève, sur l’enfant : ses difficultés, ses blocages, ses envies, ses facilités. Il en ressort un portrait plus positif de l’enfant. Ainsi la mère de Loïc exprime sa peur que son fils de « n’y arrive pas » et  raconte qu’il faut être derrière lui pour qu’il travaille. Le professeur principal conseille qu’il s’investisse davantage et prenne confiance en ses capacités. Ensuite, à notre demande, Loïc explique qu’en termes d’apprentissage, il se contente de lire ses leçons. Et sa mère d’ajouter qu’il ne le fait qu’en 5 minutes le soir. Nous conseillons alors à Loïc d’apprendre, dans chaque matière, les mots clés et de s’exercer à refaire à l’oral les exercices des cours. Les professeurs d’Anglais, de mathématiques et d’EPS précisent, si nécessaire, la méthode ou l’attitude spécifique demandée dans leur matière.

Au terme de ces réunions, nous faisons le constat qu’au total ces rencontres nous ont pris autant de temps que celles des années précédentes mais ont cependant généré moins de fatigue. Les constats et les conseils ont été plus précis parce que nous avons eu davantage de temps avec chaque parent et que nous étions plusieurs professeurs ensemble. Certains collègues expriment la frustration de ne pas avoir pu voir les parents de l’ensemble de leurs élèves. D’autres expriment la satisfaction d’avoir échangé de manière plus approfondie sur le travail de l’élève dans sa globalité. Les parents ont quant à eux préféré à l’unanimité la réunion collégiale.  Enfin, bénéfice secondaire, et non des moindres, pas de temps d’attente pour les parents et peu de tension lors des échanges.

Comment a-t-on mis en place cette nouvelle organisation ?

Chaque année, il fallait revivre la même chose : recevoir les parents inscrits toutes les 5 minutes. Durant ce temps imparti il fallait établir la communication, dire l’essentiel… et prendre du retard si on commençait à écouter les parents ou si on cherchait à donner quelques aides méthodologiques sur un point problématique comme la mémorisation, l’organisation dans le travail à la maison ou la rédaction de paragraphe… Les autres parents attendaient dans le couloir avec un retard s’amplifiant. Et nous autres, enseignants, on ressortait « rincés » de ce sprint qui aura duré 3 à 4 heures non-stop. Et pour quels effets ?

C’est en évoquant toutes les limites de cette organisation au principal adjoint (à la cantine) et en imaginant des solutions alternatives que le projet s’est construit. Il a fallu que la direction propose cette nouvelle organisation à la pré-rentrée, que je présente aux professeurs principaux les limites du système traditionnel et montre les effets positifs que nous pourrions tirer du nouveau. Des collègues étaient réticents car ils souhaitaient conserver une relation privilégiée avec les parents et parce qu’ils craignaient de devoir y passer davantage de soirées. Il a finalement été convenu d’essayer et d’observer les conséquences de ce nouveau dispositif sur le niveau 6e.

La semaine précédant la réunion, le professeur principal a pu distribuer dans les casiers des collègues de la classe (ou par mails) un tableau des élèves pour que les enseignants puissent noter les difficultés spécifiques de certains élèves et les objectifs à atteindre. Ces documents remplis  permettront au professeur principal d’affiner la synthèse qu’il exposera aux parents.

Des propositions d’amélioration

A l’usage, la présence de 4 enseignants n’est pas nécessaire. Seule l’association du professeur principal et d’un deuxième enseignant suffit. En multipliant le nombre d’enseignants, on augmente les assertions sur chacune des matières représentées. Au contraire, la présence de deux enseignants correspond au rôle de représentation de l’équipe pédagogique et amène à se centrer sur le rapport de l’élève à son travail. Pour que cette réunion soit efficace, deux « outils » ont été réalisés : une fiche bilan et une feuille de procédure.

Ces réunions nous semblent bénéfiques à tous les niveaux du collège (peut-être à l’exception de la 3e pour des raisons d’orientation nécessitant l’avis de matières spécifiques) et notamment pour les classes « difficiles » ou comportant un nombre important d’élèves en difficulté.

Cette expérience s’est inspirée des conseils d’élèves au collège expérimental Anne Frank et de  certaines expériences relatées dans  l’ouvrage de Pierre Madiot, Enseignants, parents, réussite des élèves : quel partenariat ?, CRDP de l’académie d’Amiens et Crap-Cahiers pédagogiques, collection Repères pour agir, 2010.

Baptiste Guillard, professeur d’histoire géographie en collège

Documents joints : 
Organisation de la réunion parents-profs
Fiche PP
Avis des profs et des parents
 

Crédit photo : Image: dan / FreeDigitalPhotos.net

Publicités

5 réponses à “Et si on changeait la réunion Parents-Profs ?

  1. Nous pratiquons cela dans mon lycée pour les classes de seconde depuis 3 ans maintenant, car partis du même constat. Nous avions expérimenté pour une classe d’abord, puis étendu aux autres classes. J’enseigne dans un petit lycée rural (4 classes de seconde). A mi-premier trimestre, nous recevons uniquement les familles des élèves repérés en difficultés (soit scolaires, soit d’adaptation au lycée, à l’internat, etc.) Les binômes sont constitués en fonction de ces difficultés, et ne comportent pas nécessairement le PP. Importance donc des compte-rendus ensuite. A la fin du 1er trimestre, les familles sont reçues avec les élèves, en binôme également, nous remettons et expliquons bulletin, proposons des solutions à certains pbs, ou des rdv avec co-psy, etc. Les parents sont satisfaits de ce fonctionnement et souhaiteraient même une seconde rencontre dans l’année autour des pbs d’orientation post-seconde. On réfléchit à la question. Ce système est plus efficace, moins gourmand en temps, mais nécessite un vrai travail d’équipe pédagogique…

  2. Pingback: Réunion parents-profs : comment la rendre plus efficace ? | LeWebPédagogiqueLeWebPédagogique·

  3. Cette organisation semble efficace en effet. Mais la plupart des parents de mon établissement souhaite rencontrer tous les professeurs, faire connaissance avec eux..n’avez-vous pas eu de remarques à ce sujet?

  4. Pingback: Réunion parents-profs : comment la rendre plus efficace ? | Petit Journal des Profs·

  5. Pingback: Réunion parents-profs : comment la rendre plus efficace ? | Le Petit Journal des Profs·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s