Petite méthode des prises de notes coopératives

François Jourde est professeur de philosophie en lycée, il aime expérimenter l’intégration des outils numériques et sociaux dans son enseignement au service de sa matière mais aussi pour éduquer ses élèves à un usage éclairé. 

Je pratique depuis 2009 la prise de note coopérative du cours de philosophie.
A presque chaque séance du cours, un élève est nommé “secrétaire”  : il veillera à la publication des notes du cours de philosophie.

Ce travail se fait avec en ligne. L’outil principalement utilisé est Google Docs, qui présente de puissantes fonctions de collaboration (commentaires de type “forum” sur toute partie du texte, historique des révisions, clavardage) et de publication.

Voici le petit guide de méthode que je remets aux élèves (en le commentant avec eux).

Quelles sont les finalités et les avantages d’une telle pratique ? Je reproduis ici l’analyse de Cédric RIDEL, qui enseigne au Lycée français International Marguerite Duras (VIÊT NAM), et qui incite aussi à la prise de notes collaborative (mais plutôt en synchrone).

Les finalités du document [final] sont alors multiples :

  • avoir une référence pour corriger sa propre prise de note sur son cahier
  • avoir une base pour construire des fiches de révision, manuscrites ou numériques
  • l’imprimer pour avoir un cours complet
  • réviser la leçon à la maison
  • réviser la leçon sur un support mobile comme un ordinateur portable ou un smartphone (cette dernière idée est encore en test).

C’est aussi intéressant pour les élèves absents :

  • pour suivre le déroulement du cours en direct s’ils peuvent se connecter
  • pour récupérer le cours en revenant en classe

Source : http://kanaga.ridel.org/?p=1329

N’hésitez pas à m’indiquer les (vos) bonnes pratiques !

Voici quelques copies d’écran de l’interface de Google Docs.

.

Google Docs - 6 FRD 2011-12-1-1-2
6 FRD JOVEN FERNANDEZ Melinda - Google Docs-1-1-1
6 FRD JOVEN FERNANDEZ Melinda - Google Docs-2-1


Ce billet a été publié à l’origine sur le site compagnon de François Jourde, merci à lui et à Cédric Ridel d’avoir autorisé sa republication dans ce dossier.

Nous vous invitons à découvrir aussi tout particulièrement : 

Ainsi que cette vidéo : 

Et si les smartphones pouvaient être utilisés pour la prise de notes ?



Photo illustrant ce billet : jannoon028 / FreeDigitalPhotos.net

Introduction et sommaire du dossier « éducation au Web2 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s