Le travail personnel des lycéens : pour en finir avec les idées reçues

Prendre le temps: une expérience à suivre...Bizarrement, alors que les devoirs « à la maison » constituent une composante essentielle du « métier d’élèves » et qu’ils sont souvent présentés comme la condition sine qua non de la réussite, on ne dispose que de peu d’études sur le temps que les lycéens y consacrent et la manière dont ils les réalisent. En s’appuyant sur le dépouillement d’une enquête menée entre octobre et décembre 2012, sur un échantillon représentatif de lycéens dans le cadre d’une étude sur les usages numériques des lycéens, le Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN) a publié en septembre 2013, une note de Christophe Michaut (maître de conférences au CREN) qui décrit le travail personnel des lycéens tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif.

Le temps de travail

En moyenne, les lycéens consacrent au travail personnel 59 min par jour du lundi au vendredi et 70 min chaque jour du week-end. Soit un total de 7 h 15. Cependant, le temps de travail personnel des lycéens est très disparate puisque 29 % déclarent travailler moins d’une demi-heure par jour alors que 9 % étudient plus de 2 heures. Cette dispersion s’explique de plusieurs façons. Les filles travaillent plus en moyenne. Elles sont plus studieuses et autonomes dans l’organisation de leur travail. Comme on pouvait s’y attendre, l’auteur constate que les lycéens généraux et technologiques travaillent plus que les lycéens professionnels (3 h 15 de différence sur la moyenne, entre les uns et les autres). Ceci s’explique par le fait que certains enseignements professionnels ou stages en entreprise requièrent peu de travail « à la maison » et aussi peut-être parce que les enseignants des lycées professionnels demandent souvent moins de travail à leurs élèves que leurs collègues des autres lycées. Il est à noter que les élèves hébergés en internat  travaillent plus que les élèves externes (1 h 44 de plus par semaine) et ont des méthodes de travail plus « traditionnelles ». L’absence d’accès à internet dans les internats explique pour partie cela. Plus intéressant, l’étude montre que les meilleurs élèves travaillent à peine plus que les autres et que la quantité de travail fourni n’est que très peu corrélée au niveau des élèves.

La manière de travailler

Les lycéens ont des formes de travail personnel finalement assez traditionnelles : mise en forme de notes saisies en classe, réalisation des devoirs prescrits et révision des cours. Cette révision consistant principalement en relecture, apprentissage par cœur et réalisation d’exercices. Les lycéens interrogés déclarent peu synthétiser les informations (18,2 % des lycéens le citent dans les trois choses qu’ils font pour réviser leurs cours) et encore moins faire des recherches complémentaires (seulement 5,2 % des lycéens le citent dans les trois choses qu’ils font pour réviser leurs cours). Par contre, même si son usage reste fortement récréatif, l’ordinateur s’installe comme outil pour réaliser des devoirs notamment pour rechercher des informations (73,2% des lycéens déclarent s’en servir comme tel).

Vers une classification des lycéens

Cette enquête dégage une typologie des manières d’étudier. Quatre groupes se dégagent les « dilettantes », les « productifs », les « laborieux » et « les oisifs » qui ont des caractéristiques sociales et scolaires homogènes. Les enfants issus de familles favorisées et scolarisés en lycée général se trouvant dans les deux premières classes les élèves des lycées professionnels se trouvant très majoritaires dans les « oisifs ». Les « laborieux » regroupant des élèves scolarisés en majorité en seconde ou dans les filières technologiques n’arrivent pas à produire des résultats à la hauteur de leur engagement malgré un travail conséquent (9 h 24 hebdomadaire déclarés pour 4 h 35 pour les « dilettantes »).

Pour conclure, cette enquête décrit des temps de travail et des façons de travailler très diverses. Elle confirme que l’arrivée dans les foyers des nouvelles technologies de l’information change les stratégies d’apprentissage mais change aussi le rapport au temps extrascolaire (les lycéens déclarent passer 1 h 15 min/jour sur les réseaux sociaux et 1 h 23 à visionner des vidéos ou écouter de la musique). Ce qui est sur, c’est que l’enquête ne permet pas de conclure que le travail « à la maison » suffit  pour réussir. Il est bien possible que « l’école récompense le travail beaucoup moins qu’elle ne le prétend. »  (cf. les travaux de Denis Meuret et Claire Bonnard de 2010)

Cette enquête confirme ce que peuvent ressentir de nombreux collègues enseignants des lycées. Les élèves des lycées généraux et technologiques travaillent finalement assez longtemps en dehors des heures de cours. Malheureusement, ce temps et cette énergie sont dépensés parfois sans que les résultats ne s’améliorent franchement (cf. le groupe des « laborieux »). Il est vraisemblable que ces élèves ne mettent pas en œuvre des méthodes de travail efficaces. Les heures d’accompagnement personnalisé, malheureusement décriées par certains, confirment alors leur importance et doivent permettre de faire acquérir ces méthodes à ces élèves souvent issus de familles qui ne disposent pas des ressources pour les aider. L’apport des praticiens de la « pédagogie des gestes mentaux » par exemple pourra s’avérer utile pour les collègues qui souhaitent s’engager dans cet accompagnement (voir par exemple : Accompagner au lycée. Construire des parcours scolaires personnalisés d’Yves Lecocq au SCEREN).

Thierry Patinaux

Advertisements

Une réponse à “Le travail personnel des lycéens : pour en finir avec les idées reçues

  1. « l’école récompense le travail beaucoup moins qu’elle ne le prétend. »
    C’est terrible à entendre mais il faut bien avouer que l’on commence à s’en douter, voire à le redouter… Les héritiers n’est-ce pas ?
    Bravo en tout cas pour cette étude qui permet de bien fixer les choses pour tenter ensuite d’y remédier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s