Éducation à la sexualité, et si on se disait tout ?

iStock_000006732686MediumEt si ce pataquès autour de l’éducation à la sexualité, à l’égalité filles/garçons et au respect des différences en général était pour nous enseignants l’occasion de nous interroger sur ce que nous mettons en place dans nos classes, ou pas !

Ou pas, parce que, soyons honnêtes, le plus gros scandale à soulever serait sûrement un manque criant de temps consacré à ces problématiques dans nos cours… Les réactions disproportionnées et la crédulité de certains parents dans cette polémique montrent bien que réfléchir à ces questions dès le plus jeune âge est probablement plus que jamais nécessaire !

Que disent exactement les textes officiels de l’Education Nationale ?

Ceux concernant l’éducation à la sexualité sont réunis ici sur Eduscol, je vous laisse les parcourir, rien de choquant : mission d’information, santé, prévention des risques, compétences sociales et civiques dont le but est de favoriser une participation à la vie sociale et professionnelle, d’exercer sa liberté en pleine conscience des droits d’autrui et de refuser la violence.

Les orientations et objectifs sont détaillés ici :

“L’estime de soi, le respect de l’autre, l’acceptation des différences, la compréhension et le respect de la loi, la responsabilité individuelle et collective, constituent des objectifs essentiels de cette démarche éducative.

L’éducation à la sexualité vise à :

  • apporter aux élèves des informations objectives et des connaissances scientifiques ; 
  • permettre une meilleure perception des risques – grossesses précoces, infections sexuellement transmissibles, sida – et favoriser des comportements de prévention ;
  • informer sur les ressources d’information, d’aide et de soutien dans et à l’extérieur de l’établissement.

mais aussi à :

  • faire connaître aux élèves les dimensions relationnelle, juridique, sociale et éthique de la sexualité ;
  • accompagner leur réflexion sur le respect mutuel, le rapport à l’autre, les règles de vie en commun, le sens et le respect de la loi ;
  • développer l’exercice de l’esprit critique, notamment par l’analyse des modèles et des rôles sociaux véhiculés par les médias.”

Le guide d’intervention pour les collèges et lycées est consultable ici et vous trouverez pages 8 et 9 le détail des programmes de SVT concernant ce domaine.

Enfin, il y a le fameux ABCD de l’égalité qui franchement vaut le détour par la variété et la qualité de ses propositions avec :

  • des outils de formation pour les enseignants : des conférences et des interviews de pédagogues, chercheurs et institutionnels pour combattre l’inégalité filles-garçons.
  • des outils pédagogiques très bien faits : des parcours téléchargeables et une sélection d’activités en ligne pour éduquer à l’égalité filles-garçons à l’école primaire (arts visuels, histoire des arts, maîtrise de la langue et EPS)

Je laisse bien volontiers ces élèves de CM2 de l’école GENIBOIS JOEUF conclure avec un podcast radio sur les tâches ménagères :

…et un autre sur les jouets :

Source : Le site de baladodiffusion des écoles de Meurthe et Moselle

Photo issue du rapport « Lutter contre les stéréotypes filles-garçons« 

Publicités

Une réponse à “Éducation à la sexualité, et si on se disait tout ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s