Dangers d’internet : prévenir ou éduquer ?

Face aux risques liés aux usages de plus en plus développés d’Internet, l’école est sommée d’assumer son rôle de prévention et de formation des élèves. Les interventions de partenaires extérieurs dans les écoles et les établissements se multiplient. Les dérives existent (cyberharcèlement) et rentrent effectivement dans les établissements. Mais faut-il seulement prévenir les risques d’Internet ou éduquer à ses usages ? La question peut paraître saugrenue tant le discours convenu en la matière est d’affirmer que l’un ne peut aller sans l’autre. Mais si on examine les pratiques, est-ce vraiment le cas ?
Quand seul le volet prévention est fait et se confond avec une pédagogie de la peur, les adultes sont rassurés (on les aura prévenus) mais les effets sont contre-productifs. Le « permis internet » de la gendarmerie et d’Axa pour les élèves de CM2 est un des derniers avatars que le SE-Unsa a dénoncé dès le début.
Quand l’institution réclame un usage raisonné du numérique, elle prend une précaution unique qu’elle n’emploie jamais pour toute autre stratégie d’apprentissage ou tout autre outil. Notre institution a souvent tendance à borner les usages au sein de la classe (ENT, réseaux sociaux verrouillés).


Le problème de l’école n’est pas de développer un usage raisonné des nouvelles technologies, mais bien un usage engagé, qui s’appuie sur les enseignements. Droit du net, identité numérique, information, autorité… ces notions doivent structurer un apprentissage actif et progressif.
Pour le SE-Unsa, le développement des compétences info-documentaires, notamment au sein de l’Éducation aux Médias et à l’Information, doit être considéré comme un enjeu fondamental pour former le citoyen du 21è siècle, de la maternelle aux lycées.
Ce qu’il manque aujourd’hui n’est pas seulement du bon matériel et des connexions, mais une réflexion pédagogique, une formation des enseignants, et des situations d’apprentissages nombreuses, régulières, qui construisent une progression de la maternelle aux lycées.
L’éducation aux médias et à l’information doit prendre une place centrale dans les enseignements, d’autant qu’elle contribue à développer l’esprit critique par des pratiques de collaboration, de recherche et de production actives, rendant progressivement les élèves plus autonomes et responsables dans un monde complexe.

Lire aussi : « éduquer à Internet sans diaboliser c’est possible »

 

Une réponse à “Dangers d’internet : prévenir ou éduquer ?

  1. Pingback: Harcèlement 2.0 : comment y faire face ? – Titre du site·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s