Une idée folle, un film de Judith Grumbach

« Une idée folle » c’est celle d’une école qui permettrait de former des adultes capables de s’épanouir dans un XXIe siècle de changement global, et d’être les acteurs de ce changement.

illustrationEn matière d’éducation, il n’existe pas de « martingale pédagogique », même si les médias braquent parfois leurs projecteurs sur tel ou tel pédagogue qui l’affirme. Par contre, les salles de classe fourmillent de pratiques originales, nées des nécessités du terrain, qui transforment la scolarité de certains enfants. Elles perdurent à bas bruit, connues seulement de quelques initiés. Comme le colibri du conte, elles font leur part dans la transformation de l’école. L’association Ashoka en connaît quelques unes et a demandé à Judith Grumbach de réaliser des clips de 3 minutes dans quelques écoles et collège repérés pour leurs pratiques originales (« changemaker schools ») : c’est finalement un long métrage émerveillé qu’elle leur consacre, entremêlant parole d’adultes et d’enfants de tous les âges.

Qu’ont-elles d’extraordinaires ces écoles ? Rien qui soit franchement visible à l’œil nu (hormis cette école bretonne à l’architecture de rêve*) : un professeur et des élèves, une salle de classe…. Mais quand la caméra s’attache aux regards et aux gestes on comprend que c’est dans la philosophie des enseignants que réside l’essentiel. Pour chacun des professeurs et des chercheurs qui témoignent dans ce film, le rôle de l’école est bien de développer chez l’enfant des valeurs et surtout de les incarner : coopération, curiosité, créativité, confiance en soi… Car oui, on peut allier bienveillance et exigence dans les apprentissages. Oui, on peut diversifier les pratiques à tous les niveaux. Non, l’école ne peut plus, comme au XIXe siècle, être sanctuarisée et refermée sur elle même en dehors de tout ancrage géographique et social.

À voir ces bouilles d’enfants heureux à l’école, on rêve que tous les enfants de France puissent profiter d’une scolarité aussi épanouissante, ce qui est loin d’être le cas, au vu du nombre encore trop élevé de décrocheurs. Comment multiplier les colibris ? Comment mobiliser les collectivités territoriales, les institutions, les équipes pédagogiques ? Le film pose plus de questions qu’il n’en solutionne, même si on ressort de la projection un peu plus optimiste qu’on y est entré.

« Une idée folle », un long métrage réalisé par Judith Grumbach et produit par la fondation Ashoka**.
Pas de sortie en salle prévue mais il est possible de contacter Ashoka pour organiser des projections dans ou en dehors d’un cadre scolaire.

* École Le blé en herbe de Trébedan
** La fondation internationale Ashoka, née en Inde en 1981, est une association à but non lucratif d’entrepreneuriat social.

2 réponses à “Une idée folle, un film de Judith Grumbach

  1. Pingback: Co-construction de la Lab School # 2 – Compte-rendu – Lab School·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s