Interview du développeur de SACoche

Bonjour Thomas Crespin. Vous êtes le développeur de SACoche. Pouvez vous nous expliquer ce qui vous a poussé à créer ce logiciel ?

C’est expliqué dans cet article. Et vous en trouverez un résumé dans ce diaporama pages 8 et 9.

Pour synthétiser :
– le besoin d’avoir un suivi précis de ce que sait faire ou ne sait pas faire un élève, que cet historique des acquisitions soit utilisable par les collègues, y compris les années suivantes
– le constat que les élèves n’étaient pas capables de pouvoir indiquer leurs points forts et leurs lacunes dans une discipline donnée et avaient souvent une fausse image de leurs capacités (d’où l’intérêt de rendre aussi accessible ce suivi détaillé aux élèves et à leurs parents)

Ça ressemble à quoi SACoche ?

Il est difficile de décrire SACoche en quelques mots !
Ce document présente les grands principes : C’est une web-application Internet (libre et gratuite) de suivi détaillé des acquisitions, avec conservation de l’historique sur plusieurs années, utilisable de la maternelle à la terminale.
Les enseignants élaborent leurs référentiels de compétences (avec une liberté totale et une possibilité de partage des référentiels), puis évaluent leurs élèves avec des codes colorés (différents choix possibles, mais pas de notation chiffrée).
Cela permet de cibler les élèves pour de la remédiation, d’obtenir divers bilans, relevés, synthèse, des bulletins scolaires, de pré-remplir le livret scolaire ou de pré-positionner les élèves sur la maitrise du socle.

SACoche est né en 2009. Comment a-t-il évolué depuis ?

SACoche a énormément évolué depuis 2009 !
Au début, SACoche ne permettait pas grand chose : il fallait importer son référentiel à partir d’un fichier spécialement conçu, on pouvait saisir des codes couleur, et on obtenait un seul bilan.
Initialement conçu pour un besoin personnel, SACoche a aussitôt été rendu public et mis à disposition de tous.
Très rapidement, des centaines de professeurs s’en sont emparés, évaluant des milliers d’élèves, en dépassant le million de saisies.
L’évaluation par compétences n’est pas nouvelle : des professeurs la pratiquaient depuis des dizaines d’années, souvent juste pour eux, à partir d’un logiciel tableur ; ils ont trouvé en SACoche l’outil qui pouvaient répondre à leurs besoins, et ils ont exprimé des demandes d’évolution liées à leur pratique.
Il est important de savoir que SACoche a été développé par des enseignants en activité, à partir d’usages d’enseignants en activité (et pas pour répondre à la demande institutionnelle de l’époque de valider le socle).
SACoche s’enrichit donc depuis de nouvelles fonctionnalités, en fonctions des demandes des collègues, dans la mesure du possible.
Depuis un an, c’est l’adaptation aux exigences du Livret Scolaire Unique Numérique qui accapare presque tout le temps de développement.

Qu’est ce qui pourrait inciter un enseignant à abandonner son outil habituel de suivi des élèves pour utiliser SACoche ?

Tout dépend de « son outil habituel »…
S’il évalue avec des notes chiffrées, cela commence par une prise de conscience des limites et des nombreux défauts de cette forme d’évaluation.
La docimologie est une discipline scientifique ancienne mais hélas souvent méconnue des collègues.
Vous trouverez modestement quelques points d’entrée ici. On a encore ce diaporama déjà cité, à compter de la diapositive 36.
Bien d’autres documents relatant des expériences de collègues avec SACoche sont aussi à disposition .
De notre côté, nous ne faisons pas de publicité, n’avons rien à vendre, SACoche est gratuit 🙂
C’est aux collègues de se renseigner objectivement, de comparer, et de s’emparer de l’outil qui leur convient.

SACoche a-t-il un intérêt particulier pour le suivi des élèves sur le cycle 3 et pour renforcer la liaison école-collège ?

Initialement conçu pour le collège, SACoche est aussi parfaitement adapté pour le premier degré.
On peut l’utiliser dès la maternelle, et c’est la première application à avoir été validée par le ministère pour l’export LSU à la fois pour le 1er et le 2nd degré.
Il est donc possible d’utiliser SACoche à la fois comme outil de suivi pour les écoles et le collège du secteur.
Un export de données des écoles vers le collège est possible, en particulier en cas d’utilisation de référentiels d’évaluation identiques sur le cycle 3 (suite à la mise en place du Livret Scolaire Unique Numérique, cet export doit être revu / complété / amélioré prochainement).

Comment accompagnez-vous les utilisateurs de SACoche ?

Il existe :
une documentation en ligne très fournie et intégrée de façon ciblée dans SACoche pour chaque menu ou fonctionnalité particulière
une liste de discussions et d’entraide
– ainsi qu’une adresse courriel de contact
SACoche est un outil libre et gratuit, porté par une association.
Il n’y a donc pas derrière SACoche une entreprise avec des bureaux, des dizaines de salariés, une assistance téléphonique, etc.
Pour autant, nous sommes investis et réactifs par courriel 7 jours sur 7 pour tout problème, nous débloquons des situations en soirée, le samedi ou le dimanche là où la « hotline » d’entreprises privées impose d’attendre le début de semaine suivante.

SACoche est un logiciel libre. Qu’est ce qui garantit sa pérennité ?

Justement que ce soit un logiciel libre 🙂
Dans le cas d’un logiciel privatif, si l’entreprise ferme pour une raison quelconque, vous vous retrouvez avec un produit qui risque être rapidement inutilisable. Pour SACoche, le code source est libre, téléchargeable, modifiable. Vous pouvez l’installer sur votre propre serveur.
S’il n’y a plus les développeurs originaux pour le faire évoluer, d’autres peuvent prendre le relais, ou même une société privée, dans le respect de la licence libre associée au logiciel. Et si personne ne prend le relais, un collectif d’établissements peut se monter afin de rémunérer un nouveau développeur.
Quand on sait les dizaines de millions d’euros du budget de l’Éducation Nationale qui sont détournés tous les ans vers des sociétés privées suite aux dépenses logicielles des établissements scolaires (ou dans les ENT par les collectivités), il ne faudrait en comparaison vraiment pas grand chose pour continuer à faire vivre SACoche si besoin !

microsoft-tile-wide-310x150

Lisez aussi notre interview d’un développeur d’Edumoov et notre article « Outils de suivi des élèves, un choix à faire en équipe »

Image en Une : Pixabay CCO Public Domain

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s