Une semaine d’intégration pour les nouveaux élèves en lycée pro

sarah petitdemange1

Quels sont les constats qui vous ont amené à décider collectivement d’organiser une semaine d’intégration pour les élèves entrants dans l’établissement ?

L’établissement est un lycée professionnel de taille modeste où tout le monde se connait. Il n’y a qu’une seule classe par section. Je me suis donc dit qu’il était important de créer de la cohésion entre ces élèves qui vont passer trois ans ensemble. La cohésion favorise le développement d’un climat de classe serein. De plus, il est important aussi de faire découvrir la voie professionnelle rapidement aux nouveaux élèves afin de leur expliquer nos attentes mais aussi celles des professionnels. Le but des séquences avec les entreprises et en atelier est de les plonger dès le début de l’année dans leur projet professionnel afin qu’ils comprennent le lien entre l’école et le travail.

Quels sont les objectifs que vous poursuivez à travers un projet de ce type et dans quel axe du projet d’établissement s’inscrit il ?

Le projet d’établissement est actuellement en cours de réécriture mais nous nous sommes basés sur le contrat d’objectifs que nous avons réalisé l’année dernière. Nous souhaitons créer un cadre dynamique favorable aux apprentissages et au suivi des élèves. Pour cela quoi de mieux que d’être au plus près d’eux. Les deux jours que nous vivons en extérieur ont pour objectif de créer une dynamique dans chaque classe avec des activités ludiques et de cohésion. Cela nous permet aussi de discuter avec les élèves sur leur cursus scolaire et leurs attentes envers notre institution. Il s’agit aussi d’aborder leur situation familiale et parfois de repérer des élèves potentiellement décrocheurs. Sortir les élèves du cadre scolaire permet une approche plus individuelle et moins cloisonnée. Nous sommes un LP rural avec un fort taux de CSP défavorisées. De plus, de nombreux élèves viennent de loin et sont internes toute la semaine. Cette sortie permet à certains de s’évader et de découvrir les environs de l’établissement.

Vous avez fait le choix d’inclure la sensibilisation et l’élection des délégués durant cette semaine. En quoi l’éducation à la citoyenneté rejoint elle la problématique de l’intégration ?

Nous avons choisi de mener l’élection des délégués à ce moment-là pour plusieurs raisons. Tout d’abord pour des raisons pratiques. Les cours des entrants seront banalisés durant cette semaine et je souhaitais mettre en place un réel scrutin. Pour cela, les élèves seront réunis en début de matinée et nous leur présenterons l’intérêt de cette élection mais aussi les enjeux. Puis, un élu de la commune va intervenir afin de rappeler l’importance du vote et de la démocratie. Les élèves iront ensuite préparer les élections avec leur professeur principal. Enfin, une salle sera aménagée spécialement avec des isoloirs afin de respecter le secret du vote et les principes démocratiques.

L’engagement dans la vie du lycée est aussi un enjeu important. Encore une fois nous sommes un petit LP, avec peu d’élèves et environ 80% d’internes, il est donc important de développer l’engagement des lycéens afin de dynamiser notre établissement. Nous nous appuyons beaucoup sur les délégués pour nous donner des idées d’activités et les délégués sont réellement un lien entre la vie scolaire et leur classe.

La semaine d’intégration va donc faire émerger les différentes personnalités dans chaque classe et sera donc propice à l’affirmation des convictions de certains.

Enfin, les élections se dérouleront lors de cette semaine car j’estimais intéressant de ne pas faire simplement du lien avec les ateliers et les professionnels. Ce début de semaine sera plutôt axé sur la découverte de l’environnement professionnel et des attentes des entreprises. Il m’est apparu essentiel de consacrer des temps forts à la citoyenneté notamment au travers de l’élection des délégués mais aussi de la découverte de l’environnement extérieur et de la médiathèque. Tout ceci afin de montrer aux élèves que tous ces domaines sont liés, l’objectif étant de les préparer à leur vie en société.

Un des temps forts de l’action consiste en un stage à l’extérieur de l’établissement avec nuitées. De quoi est-il constitué et qui va composer l’équipe d’animation ? Quelles sont les vertus d’un séjour extra-muros ?

Les deux nuitées en extérieur seront encadrées par la CPE référente des classes d’entrants, un AED, et par les PP de chaque classe. Il me parait important que toutes ces personnes s’investissent afin de faire du lien entre la vie scolaire et les cours. L’intérêt d’associer un AED est de permettre des temps de partage qui seront ensuite bénéfiques pour la prise en charge des élèves à l’internat. Nous pourrons aussi vérifier les compatibilités entre différents élèves afin d’adapter le plan des chambres à l’internat et d’être au plus juste équilibre entre bonne entente et respect des règles de vie. Ce séjour permet donc aux élèves de découvrir leur environnement, mais aussi d’aller au grand air et de sortir du cadre de l’École afin de faciliter les relations.

Comment envisagez-vous d’évaluer l’impact de cette semaine d’intégration ?

Suite à l’édition de l’année dernière qui s’est déroulée sur deux jours à l’extérieur, les professeurs principaux m’ont informée que le climat de classe était beaucoup plus favorable après le séjour.
L’évaluation se fera donc sur les différents critères : le climat de classe, le sentiment d’appartenance, le respect entre élèves et l’investissement dans le lycée. Nous souhaitons par ce biais rendre les élèves acteurs de leur formation.

De quoi êtes-vous le plus fier en tant que CPE coordinatrice de ce projet ?

Ce qui me rend fière c’est que je suis parvenue à fédérer les enseignants autour de ce projet et à redonner une dynamique à l’ensemble de l’équipe. Ils me soutiennent et m’aident dans la mise en œuvre de cette semaine. Par ailleurs, je découvre les élèves différemment et parviens à instaurer une relation de confiance. J’attends maintenant de pouvoir tirer les conséquences de cette édition sur 7 jours afin de pouvoir l’améliorer pour les années futures.

Sarah Petitdemange – LP Le Chesnois à Bains Les Bains – Académie de Nancy Metz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s