STAGE Dating entre élèves de CAP et professionnels

Des lycéens accompagnés par des professionnels dans leur recherche de stage

Jeudi 5 octobre au lycée professionnel Tristan Bernard, un « stage dating » à destination des élèves d’une classe de CAP-ULIS était organisé pour la première fois !

Cette première expérience s’inscrit dans l’esprit de Talents d’avenir. Un dispositif destiné aux lycéens professionnels qui est lui-même décliné de Talent campus à destination des étudiants.

Un apprentissage par la pratique et avec le soutien de professionnels

Organisé à l’initiative de Caroline CORPEL, professeure de Lycée professionnel, économie gestion option commerce et vente. Ce « stage dating » visait à proposer une simulation d’entretiens d’embauche à une vingtaine d’élèves à besoins éducatifs particuliers. Caroline est partie du constat que les élèves de seconde CAP option Employé de vente spécialisé de l’ULIS, dont certains sont allophones, rencontraient parfois des difficultés pour décrocher un stage (PFMP). Elle a dès lors décidé d’accompagner les élèves par la pédagogie différenciée. Pour la première fois, des professionnels issus du domaine de la vente et de l’immobilier, futurs tuteurs voire employeurs, ont participé à ces simulations.

Genèse du projet « stage dating » 1ère expérience :

Dans le cadre de l’accompagnement des jeunes en situation de handicap depuis quelques temps, l’atout pour ces entrants est d’être convaincants et convaincus de ce qu’ils vont devenir : des professionnels dans la vente.

Pour décrocher un entretien, un stage, l’idée a mûri, de faire rencontrer le monde du tissu économique bisontin et celui de l’enseignement. Cela avec pour objectif la réussite de tous les élèves de CAP EVS en décrochant leur 1er stage (PFMP) en autonomie ou presque.

Dès la rentrée, la classe est plurielle dans le profil des jeunes accueillis, d’où un coaching individualisé et toujours bienveillant tant dans l’approche que le contenu de leurs expériences.

En moins d’un mois, l’enjeu/le challenge à relever est de placer TOUS les élèves devant la même situation : l’entretien en face à face avec un/e potentiel/le tuteur/trice à la clé pour le 1er stage (en novembre).

La prospection, sollicitation des professionnels a commencé il y a un an de cela par des contacts téléphoniques ou face à face pour expliquer et convaincre de l’utilité du projet.

Tous sauf un (et oui) ont soutenu/retenu l’idée. Pas à pas la liste d’intervenants (jusqu’à la veille) s’est affinée.

image stage dating 1Permettre aux jeunes d’être opérationnels lors de leur stage en entreprise

Ce jeudi matin, une dizaine de professionnels, acteurs du tissu économique local – qu’il convient ici de remercier – ont accepté de « coacher » ces jeunes pour leur permettre de mieux aborder leur recherche de stage et d’appréhender leur futur environnent professionnel dans les meilleures conditions.
Les élèves ont d’abord assisté à la présentation de chaque représentant du monde de l’entreprise et de leur enseigne. Puis, les élèves ont participé à un atelier consacré aux « entretiens » et à un second dédié à l’ »image de soi ».

En toute bienveillance, l’objectif était de conseiller les élèves – munis de leur curriculum vitae, de leur lettre de motivation et de leur convention de stage – pour les aider à décrocher un stage, tout en leur rappelant les attitudes et règles vestimentaires en situation professionnelle (voir un exemple sur cette vidéo).

image stage dating 2Conseiller, accompagner mais aussi rassurer

La préparation en amont de la recherche de stage s’avère essentielle, non seulement au niveau du savoir-faire, mais aussi, du savoir être notamment en termes d’estime de soi, d’image, d’oralité et de communication. Un des professionnels présents l’a souligné : « le recruteur recherche du savoir être« .

Cet exercice de simulation d’entretien en face à face permet de valoriser le potentiel de chaque élève lors de la phase orale. Ils ont pris progressivement conscience de leurs points forts et de ceux restant à améliorer.

À travers le regard des professionnels et de leurs précieux conseils, les jeunes gens ont appris à gagner :
  en confiance en eux
 en autonomie
 en maturité

Dans le cadre de l’atelier « estime de soi », ils ont pu prendre conscience que l’apparence est primordiale, surtout dans le domaine de la vente. Que ce soit au niveau du code vestimentaire, de la posture, du regard, il faut faire attention à l’attitude globale, y compris au langage employé.

Des pistes d’amélioration sont à envisager pour beaucoup. Mais la pratique et l’entrainement devraient permettre de venir à bout de ces lacunes.

image stage dating 3-1Les acteurs principaux : les élèves

La démarche pédagogique a été triple en peu de temps :

  • La phase écrite pour présenter et rédiger le CV et LM.
  • La phase verbale « mettre en mots » son parcours de manière logique et valorisante.
  • La phase de tenue professionnelle (hygiène, image de soi) : Ateliers animés par deux professionnels tenue et chaussures pro et esthétique.

Mehdi en ULIS TFC « Madame, je sais plus moi ! j’veux pas faire ça ».

Avec une approche d’appropriation et de connaissances des uns et des autres.

Les élèves ont été acteurs de ces deux phases (chacun à son rythme) et deux collègues d’enseignement pro ont répondu présents pour soutenir le travail et les efforts : merci à elles.

Les élèves ont vu le reportage de France 3 Besançon Franche-Comté le soir même.

Oussama :« J’avais peur je ne voulais pas le faire, car je ne connais pas. Merci Madame ».
« Je vais aller à Kiabi la dame m’a dit que je peux y aller demain, faire signer mes conventions… cool ! »

La majorité des élèves ont trouvé cette expérience enrichissante. Ainsi, pour Wesley, ces ateliers sont « franchement utiles, on est mieux armé pour la recherche de nos prochains stages« .

À travers cet intérêt porté à des jeunes aux besoins spécifiques (élèves allophones ou en situation de handicap), la communauté éducative leur témoigne une certaine confiance quant à leur futur projet professionnel, en les considérant comme des adultes.
Tous ont réussi à trouver un terrain de stage pour le mois de novembre !

Contact Caroline Corpel, professeure de vente au Lycée professionnel Tristan Bernard – Besançon
Informations complètes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s