Projet d’inclusion totale des sixièmes Segpa

photo_entree_devant_college_0

Inclure totalement les élèves de sixièmes Segpa dans les classes c’est possible !
Le collège des 2 pins de Frontignan l’a fait, voici pourquoi et comment : 

Pourquoi ?

Pour répondre à l’institution :

  • La circulaire des Segpa qui préconise l’inclusion,
  • La réforme du collège visant l’inclusion et la pratique de la pédagogie différenciée, la pratique de la pédagogie de projet

Pour qui ?

Pour les élèves :

  • Diminuer voire supprimer la discrimination des élèves de Segpa.
  • Aider les élèves en difficultés du collège.
  • Construire pour tous les élèves un parcours plus individualisé.

Pour le collège :

  • Améliorer le climat entre les élèves et les interactions entre eux que l’on suppose positives.
  • Diminuer le taux de décrochage à terme, du moins le prévenir pour les élèves du collège.
  • Favoriser une dynamique d’équipe entre les PE, PLC, PLP : partage d’expériences entre les différents corps de professeurs ; apport de la spécificité des PE pour les PLC, et inversement notamment au niveau de la pédagogie différenciée et de la méthodologie pour les élèves en difficultés.
  • Des groupes moins chargés pour les PLC qui travailleraient en barrette.
  • Des élèves en difficulté au collège qui auraient une prise en charge.

Comment ?

Le projet est basé sur 16 élèves de 6èmes Segpa. Cette année il y a 4 élèves pré orientés en Segpa. Nous avons donc inclus ces 4 élèves dans une 6ème et avons supprimé la 6ème Segpa.

Les cours de français et de mathématiques ont été mis en barrette sur 2 classes et donc 3 professeurs (2 PLC + 1 PE). Ce qui permet pour ces deux classes 3 groupes à chaque cours. Pour le reste des cours, dans la 6ème où sont intégrés les élèves de Segpa, ils sont mis en barrette avec 1 PE et 1 PLC permettant 2 groupes pour chaque cours hormis musique et arts plastiques. Les professeurs décideront des groupes au vu des évaluations que l’on fera passer en début d’année.

Mise en place 

  • Obtenir la motivation des professeurs (PE et PLC) en allant leur exposer le projet individuellement.
  • Prévoir avec la hiérarchie les possibilités de moyens en termes d’heures (les heures de Segpa seraient utilisées pour les élèves de la Segpa et du collège sans pour autant faire disparaître des moyens à la Segpa et les fondre dans le collège à terme).
  • Recenser les élèves de CM2 pouvant faire partie de ces deux classes. Et ainsi prévoir les projets individualisés. Constituer des classes hétérogènes comme les autres. Ce qui a été fait lors de la commission d’harmonisation avec les écoles.
  • Prévenir les familles dont l’enfant serait susceptible d’être orienté en Segpa à chaque rencontre avec ces parents.
  • Prévoir et organiser un stage d’une journée sur comment enseigner à des élèves de Segpa pour les PLC. Stage effectué en deux temps en octobre sur 2 journées et organisés par la conseillère pédagogique ASH.
  • Prévoir les évaluations de début d’année et leur organisation. Elles ont été imprimées en juin afin qu’elles soient prêtes pour la rentrée.
  • Amener tous les PLC à évaluer par compétences. Expliquer individuellement.
  • Fin juin : réunion entre les professeurs du projet : deux réunions ont permis de réunir les professeurs concernés, de réexpliquer le projet. Ensuite, les professeurs ont mis en commun leur programmation et même l’agencement des classeurs en vue d’éventuels changements de groupe.
  • Présentation du projet au CA de juin. Nous n’avons rencontré aucune résistance.
  • Fin juin organisation des classes de 6ème.
  • Rentrée lors de la réunion des parents de 6ème : Nous avons expliqué le projet et rassuré les parents des élèves du collège en précisant qu’il ne s’agit pas de créer des classes plus faibles, que les classes ont été organisées de façon hétérogène comme les autres. Les parents des deux classes concernées étaient satisfaits du projet et demandaient déjà si le projet allait être prolongé en 5ème et élargit aux autres 6èmes.
  • Septembre : passage et correction des évaluations et dans la foulée mise en place de groupes de compétences différents dans chaque matière. D’une part pour ne pas recréer une classe d’élèves en difficulté et d’autre part parce que les élèves n’ont pas des difficultés dans toutes les matières.
  • Mise en place du stage en direction des PLC afin qu’ils aient des outils rapidement.
  • Avant les vacances de Toussaint, changement de groupe pour certains élèves au regard de leurs progrès ou difficulté (4 élèves ont changé de groupe). Les groupes seront revus, pour être modifiés ou non, avant chaque période de vacances.

Les retours après un trimestre 

  • Les PLC ont été très satisfaits du stage qu’ils ont eu.
  • Les PE me disent qu’ils apprennent des PLC sur les matières à enseigner, l’utilisation des logiciels, des pratiques.
  • Les PLC disent avoir appris des PE à gérer les élèves en difficulté et ont repris leur préparation en ce sens.
  • Les élèves en difficulté du collège ont été repérés facilement conjointement par les PE et les PLC et des dossiers d’orientation Segpa demandés. De même, les PLC ont repéré du coup, des élèves de 5ème en difficulté relevant de Segpa car ils ont acquis une expertise plus fine.
  • Les élèves me disent qu’ils ne savent pas qui est en Segpa et se sentent bien au collège
  • La Psy EN qui a fait une étude sur le bien être des élèves en 6ème rapporte la différence nette avec les autres 6èmes.
  • Les professeurs de musique et arts plastiques qui ont les élèves en classe entière disent ne pas avoir repéré les élèves de Segpa.
  • Des parents d’un élève en difficulté demandent à ce que leur enfant poursuive leur scolarité en Segpa pour continuer à profiter de l’expertise des enseignants spécialisés et des petits groupes.
  • Des parents demandent à ce que le projet soit prolongé en 5ème.

Problèmes encore à résoudre

Il nous reste encore quelques points à approfondir ou à solutionner

Il serait important que les professeurs puissent se réunir au minimum tous les 15 jours voire toutes les semaines. Des heures peuvent être débloquées pour cela. Reste à trouver les créneaux horaires. Les heures de synthèse ont été placées le midi afin de permettre aux PLC de s’y joindre le cas échéant. Mais il est difficile pour les PLC de prendre du temps encore pour assister aux synthèses.

Il est important de préparer les élèves en difficulté à poursuivre une scolarité en 5ème « normale » alors que les difficultés ne disparaitront pas du jour au lendemain et que l’enfant va se retrouver en classe entière. Les PE ayant le groupe d’élèves en difficultés s’y attellent et exigent de ces élèves plus que des autres ou les évaluent avec plus d’exigence.

Questionnement 

On peut se poser la question de savoir si l’effet petits groupes n’a pas une influence sur le bien être des élèves et sur leur estime d’eux-mêmes revalorisée grâce à un enseignement plus adapté.

De même, l’effet petits groupes n’est-il pas pour quelque chose dans l’engouement des parents ?

Une année est ce suffisant pour faire rebondir des élèves en difficulté ?

Comment prévoir une prise en compte de leur difficulté dans les classes futures ? et amener les professeurs à en tenir compte ? 

Collège des 2 pins
34110 Frontignan

Crédit photo : Pierre Charbonnel

Publicités

Une réponse à “Projet d’inclusion totale des sixièmes Segpa

  1. BONSOIR VOS INITIATIVES M INTERRESSENT ETANT AVS ASH EN PRIMAIRES TOUS LES ENFANTS QUE JE COTOIE ONT UNE PROBLEMATIQUE COMMUNE . LE REJET

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s