Conseils de survie pour la continuité pédagogique

adult-1850268_640
La première semaine de continuité pédagogique étant terminée, il est temps de faire un premier bilan.

Clairement personne n’était prêt, et cette semaine a été une expérience totalement inédite pour tout le monde !

Le week-end se profile, le premier en confinement total, et une VRAIE pause s’impose…
C’est le moment de prendre conscience que se jeter dans un travail démesuré, c’est aussi un moyen de lutter contre notre propre angoisse. Se demander ce qu’on va poursuivre, ce qu’on va laisser de côté, ce qu’on va alléger – pour soi comme pour ses élèves – peut être maintenant à l’ordre du jour.
C’est le moment, si on a eu du mal à s’y mettre, si on a eu du mal à se concentrer sur le travail ou à s’organiser, de faire preuve d’indulgence envers soi. Oui, la situation est difficile, et oui, on a fait ce qu’on a pu, comme on a pu.
Donc, on souffle, on se pose, on prend soin de soi, de ses enfants, de ses proches… on se détend, on se coupe de tout ce numérique lié au travail. Ne pas décrocher de la continuité pédagogique pendant le week-end, c’est s’exposer à en faire trop, à charger la mule pour nous et nos élèves, à ne pas tenir la distance.
Et si on commençait, si ce n’est déjà fait, par demander aux élèves et à leur famille comment ils ont vécu cette première semaine de continuité pédagogique : ce qui a été apprécié et ce qui a été compliqué pour eux ?

Pour continuer, tenir sur la durée et être utile à nos élèves voici quelques pistes :

  • Bienveillance et indulgence : envers soi et ses élèves, chacun fait ce qu’il peut, comme il peut. Entre conditions de confinement très inégales, inquiétude pour ses proches et angoisse générale, cette période ne peut pas être parfaitement optimale et efficace.
  • Ne pas rester seul·e : tous les enseignants partagent cette expérience inédite. Alors échangeons, partageons, empruntons les idées des uns et des autres… en équipe mais aussi sur les forums et les réseaux sociaux.
  • Ne pas se rajouter des contraintes inutiles : à période exceptionnelle, souplesse exceptionnelle, on évite de se poser mille questions inutiles, personne ne sait combien de temps ça va durer, comment vont se passer les examens… mais des solutions seront trouvées. Donc, on essaie de lâcher prise (notes, corrections, notions complexes à aborder) on fait ce qui semble pertinent et possible, le reste attendra.
  • Accueillir les initiatives et le système D : les familles aussi bricolent et improvisent, trouvent comment transmettre les informations au camarade non connecté, comment faire si elles n’ont pas d’imprimante… bref, elles font comme nous, comme elles peuvent.
  • Éviter les procédures lourdes : pour nous comme pour les élèves, si tout n’est pas corrigé, parfait, fait dans les temps… ce n’est pas très grave ! Pensons à l’autocorrection, aux retours avec des photos du cahier (évite l’encombrement de l’ordinateur familial), proposons des variantes selon les préférences et l’équipement des familles…
  • Utiliser les outils qu’on connait et qui nous conviennent : ne pas se forcer ni s’interdire d’utiliser une solution pratique et pertinente pour nous et nos élèves, si les outils institutionnels ne fonctionnent pas. On fait comme on peut avec ce qui marche.
  • Se tenir loin des polémiques : ce n’est pas le moment, ça risque de nous épuiser inutilement et de nous démoraliser. C’est après la crise qu’il y aura des leçons à tirer, des coups de gueule à pousser et des revendications à poser !
  • Faire remonter les difficultés rencontrées au syndicat pour que nous puissions réclamer les ajustements urgents nécessaires et vous conseiller, les sections locales et l’équipe nationale sont particulièrement à votre écoute pendant cette période.
  • Suivre École de demain sur Twitter (possible même sans avoir de compte) qui rediffuse toutes les ressources et idées pouvant être utiles pour assurer cette continuité pédagogique : c’est ici

Et vous ? Comment vous organisez-vous pour la continuité pédagogique ? Qu’est-ce qui vous semble essentiel pour relever ce défi ? Racontez-nous en commentaire !
D’autres articles utiles de notre dossier “Crise coronavirus” :
On a testé pour vous la plateforme « Ma classe à la maison »
Ressources et idées pour assurer la continuité pédagogique
Préserver son bien-être psychologique pendant le confinement
Pour des enfants confinés mais sereins…

Image par Pexels de Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s