Les bonnes résolutions de la rentrée

Chaque début d’année scolaire le même sentiment de culpabilité nous envahit, le mois de septembre n’est pas terminé que les bonnes résolutions prises pour la rentrée semblent déjà un lointain souvenir…

Car, des résolutions de rentrée, nous sommes nombreux à en prendre : s’investir dans une pédagogie plus active, utiliser les nouvelles technologies, ne plus stresser et se mettre la pression, être mieux organisé, travailler davantage en équipe, ne pas se laisser démoraliser par les collègues grincheux, préparer ses cours à l’avance, corriger ses copies au fur et à mesure, refuser l’empilement sans fin de réunions, colloques et invitations qui nous passionnent mais bouffent temps libre et énergie….

Pessimistes ou simplement lucides nous sommes nombreux à considérer d’emblée qu’elles ne seront pas tenues ! Fatalité ou mauvaise méthode ? Comment faire pour que cette nouvelle année qui s’ouvre soit meilleure, plus efficace, plus organisée et plus épanouissante que la précédente ?

Voici quelques conseils qui permettent de tenir ses bonnes résolutions. (Si, si, c’est tout à fait possible !)
- prendre une seule résolution à la fois
- se fixer des buts raisonnables, précis et concrets (éviter le flou)
- avoir des objectifs qui procurent du plaisir, ils ont plus de chance d’être atteints
- éviter de garder secrètes nos résolutions, ce qui empêche de bénéficier du soutien de nos proches
- se concentrer sur les résultats obtenus, noter ce qui est déjà accompli et mettre en place un système de récompense pour se féliciter de chaque micro-progrès accompli
- libérer de la place dans son emploi du temps… en s’organisant mieux, en se débarrassant d’obligations qu’on s’inflige inutilement, en faisant du tri entre ce qui est essentiel et ce à quoi on peut facilement renoncer…
- et surtout ne pas douter, nous sommes notre principal ennemi !

On peut aussi s’inspirer de la sagesse orientale, Lao Tseu ne disait-il pas “même un voyage de 1000 kilomètres commence par un premier pas” ! Le Kaizen (contraction des mots japonais “kai” et “zen”, “changement” et “bon”) nous ouvre la voie. Il s’agit d’un processus d’améliorations concrètes, simples et peu onéreuses réalisées dans un laps de temps très court qui s’intègre dans un cercle vertueux : planifier, faire, vérifier puis corriger et ainsi de suite. Il suffit de choisir une toute petite chose, que l’on est sûr de pouvoir tenir, de la mettre en oeuvre 28 jours sans abandonner même si l’on rate un jour. Normalement au bout de ce laps de temps elle est ancrée et on peut en commencer une autre ou aller un cran plus loin dans la première. C’est la stratégie des petits pas…

En fait, il est essentiel de se donner du temps et d’être indulgent avec soi-même. Faire mieux n’est pas forcément faire plus ! On apporte du positif aux autres et on gagne en efficacité quand on est bien avec soi, on le sait mais on perd souvent de vue cette évidence…

Photo : "Zen Stone" par Zirconicusso

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s