“À l’école du partage”, un livre incontournable ! 

Cet ouvrage écrit par deux professeures documentalistes est une passionnante réflexion sur les communs numériques, l’éducation aux médias et à l’information et sur la culture numérique dans laquelle baignent nos élèves, et nous aussi ! Il s’agit de prendre conscience de nos marges de réflexion et d’action en tant qu’enseignant pour participer à la construction d’un monde en adéquation avec les valeurs de la République qui intègre les dimensions numériques.

Il propose de partir des pratiques des jeunes sans les juger car c’est à eux de les conscientiser et de porter un regard critique pour pouvoir évoluer. En effet, il serait illusoire en tant qu’éducateur de vouloir leur expliquer ce qu’il “faudrait faire” selon nous ! 

Cet ouvrage pousse le lecteur à réinterroger ses propres pratiques et cadres de confiance. C’est une excellente façon de résister à la tentation de valider/invalider ce que font et pensent nos élèves et d’entrer avec eux dans une démarche réflexive personnelle et collective. On est loin des séquences toutes faites « clé en main » qui donnent bonne conscience à l’enseignant sans apporter grand chose aux élèves. Ici on propose de chercher ensemble, de rentrer dans une démarche d’investigation à propos de phénomènes d’actualité brûlants : Est-ce vrai ou faux ? Plus ou moins convaincant ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui donne envie de cliquer sur cette info ?… Les questions sont concrètes, réelles, pas fabriquées ou artificiellement amenées. C’est difficile et exigeant, abordé avec sérénité, responsabilité et ambition pour des élèves qui vont affûter leur esprit critique.

L’acquisition d’une culture commune, y compris une culture commune numérique est au cœur des préoccupations de cet ouvrage.

Plusieurs questions cruciales sont abordées comme le copier/coller par exemple. La copie, condition indispensable bien avant Internet, à la diffusion de la culture est amenée d’une façon originale et vraiment intéressante. On est loin de la « criminalisation » habituelles des pratiques numériques, en effet, considérer la copie uniquement sous l’angle du vol empêche de penser le partage et la circulation des connaissances dans la société. Copier est noble quand on cite ses sources et qu’on ne s’approprie pas le travail des autres. Il ne faut pas interdire le copier/coller mais plutôt travailler dessus : apprendre à collecter, organiser, citer, partager… l’objectif est d’amener les élèves au « copier-coller-créer ».

On y trouve aussi des pratiques culturelles, des expériences de partage et de remix comme Museomix et les fanfictions… que tout le monde ne connaît pas forcément et qui sont très inspirantes pour développer la culture participative au sein d’un établissement scolaire.

Loin d’être réservé aux profs doc cet ouvrage est éclairant sur les questions de fond et riche en pistes pédagogiques pour des enseignants de tous niveaux et toutes disciplines intéressés par les enjeux du numériques dans notre société et soucieux d’aborder ces questions avec leurs élèves. 

Cliquer sur le livre pour accéder à la présentation chez l’éditeur

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s