Le cambouis pédagogique du code

Capture d’écran 2014-05-16 à 11.05.48Il y a quelques jours, des animateurs et concepteurs d’ateliers de programmation pour enfants sont venus au CRI (Centre de Recherche Interdisciplinaire) pour nous présenter leur travail. Les démarches et méthodes de travail présentées sont dynamiques et pertinentes, de quoi nous inspirer dans notre pédagogie et notre façon de mener la classe… récit.

Benoit Prady nous a présenté les ateliers Tangara pour rendre des collégiens acteurs d’un projet numérique, Benoit Parsy des ateliers avec Scratch et Lego Mindstorms pour des enfants de 6 à 12 ans dans des lieux divers (bibliothèques…), Julien Dorra nous a parlé des Coding goûters à vivre en famille un projet parti de l’envie d’informaticiens de pouvoir partager leur passion avec leurs enfants, Claude Terrosier de son animation d’ateliers de programmation créative, Axel Viala nous a fait découvrir les outils Webmaker de Mozilla qui mettent à la portée de tous la création sur le Net et Guillaume Duquesnay nous a présenté les ateliers Programatoo qu’il anime sur le périscolaire à Nanterre.

Au delà de la diversité des types d’ateliers présentés (en famille, en classe, en périscolaire…) et des outils utilisés (Scratch, Lego Mindstorms, outils de Mozilla Webmaker…) nous avons pu remarquer des points de convergences.

Se mettre en projet
En effet, tous les ateliers partent d’un projet concret, la programmation ne s’apprend pas “hors sol” elle permet de poursuivre un but, de créer, de relever un défi : animer un personnage, faire éviter les obstacles à un robot, créer un jeu…

Expérimenter
Il a été aussi beaucoup dit qu’il fallait expliquer peu et laisser les enfants expérimenter, s’entraider, solliciter l’adulte si besoin. Montrer des exemples de ce que l’on peut faire et laisser les enfants explorer, mettre les mains dans le cambouis du code et procéder par essais/erreurs et ajustements progressifs.

Débrancher mais en cohérence
Nous ont été présentées des activités “débranchées” qui prennent tout leur sens, comme par exemple diriger à la voix un camarade qui a les yeux bandés pour introduire des instructions de déplacement à un robot ou jouer aux cadavres exquis avant de se lancer dans un “mob-programming” (sorte de relais où les enfants commencent à coder sur un ordinateur, puis changent de poste pour continuer le code commencé par un autre…).

Créer
De la créativité était présente dans tous les projets : inventer une histoire et la coder, élaborer un jeu, animer un personnage, créer un logiciel… le numérique est un matériau multiforme qui se prête à beaucoup de fantaisie et fait largement appel à l’imagination !

Mettre en scène
Expliquer ce qu’on veut faire puis montrer ce qu’on a fait et comment on l’a fait – si on en a envie – reviennent dans tous les dispositifs : présentation orale, mise en scène théâtralisée, démonstration, dessin…

Changer les codes et les rôles
Copier les uns sur les autres, “tricher” en utilisant le code d’un autre… autant de codes scolaires pris à contre-pied ! Dans les ateliers présentés les enfants apprennent ensemble, et n’ont pas forcément besoin de l’aide de l’adulte ! En effet, les enfants aussi sont animateurs, il s’agit de partage pédagogique plus que d’enseignement, beaucoup d’apprentissages se font entre pairs. l’animateur est un facilitateur qui encourage et valorise.

Malgré des aspects très rigoureux et contraignants, l’enseignement du code semble plus simple, et bien plus amusant, que celui de la grammaire ! Enfin… quand il est assuré sans pression par des animateurs passionnés.

Et si nous nous inspirions dans notre enseignement au quotidien, chaque fois que cela est possible, de ces ingrédients qui paraissent fort bien faciliter les choses ?

  • partir d’un projet,
  • laisser les élèves expérimenter,
  • proposer des activités décrochées si besoin,
  • faire appel à la créativité,
  • mettre en scène,
  • donner un rôle plus actif aux élèves

Tiens, tiens, cela ressemble fort aux tâches complexes, non ?

Crédit image : photo de Laura Ciriani issue du diaporama présenté par Julien Dorra

 

Pour voir les tweets échangés pendant cet événement et tous les liens vers les sites et les outils des différents ateliers :

[Pour voir le storify « Code Cambouis » cliquer ici]

Voici les 3 vidéos des différentes interventions :

Code Cambouis – 28 Avril 2014 – Vidéo #1 from CRI Paris on Vimeo.

Code Cambouis – 28 Avril 2014 – Vidéo #2 from CRI Paris on Vimeo.

Code Cambouis – 28 Avril 2014 – Vidéo #3 from CRI Paris on Vimeo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s