Une journée en clis Dys

IMG_3375

Le contexte:

Une nouvelle enseignante ayant fait beaucoup de cycle 2 a été nommée sur ce poste à profil à titre provisoire (elle n’a pas encore le CAPASH). Situation peu commode, elle souhaite faire le master adéquat mais ne sait pas si elle pourra rester sur ce poste pour parfaire sa formation.

Cette dernière se fait, pour l’instant, à sa propre initiative. Son expérience du cycle 2 lui donne une légitimité en ce qui concerne les apprentissages fondamentaux. Ses recherches, sa curiosité lui permettent de découvrir d’autres façons d’enseigner. Cela ouvre un champ de possibles pédagogiques vivifiant nécessitant une remise en question de la vision que l’on peut avoir des processus d’apprentissage.

IMG_3371 IMG_3372 IMG_3374

Le pôle dys existe depuis 2010, la clis dysphasie depuis une dizaine d’années.  Voici les différents troubles qui ont pu être observés:

– dysphasie expressive (dysphasie phonologique et syntaxique) et réceptive

– troubles de l’attention (avec défaut des inhibitions gestuelles et verbales)

– des troubles de la mémoire

– des troubles exécutifs (organisation du raisonnement, planification des actions)

– dyspraxie visuo-spatiale (coordination visuelle et motrice)

Les troubles de l’attention n’étaient présents que chez 2 élèves et ils régressent depuis le début de l’année. La plupart des élèves ont au moins 2 troubles (dysphasie, problèmes de mémorisation). Pour certains élèves, des bilans au CRTA (Centre Référent des Troubles de l’Apprentissage) ont été faits, il émet alors un avis quant à l’orientation des élèves en clis. Cet avis est souvent suivi par la MDPH.

IMG_3379

Les élèves n’ayant pas les mêmes troubles, n’ont pas tout le temps les mêmes besoins, une approche personnalisée est nécessaire. La gestion de la classe se fait comme on dirige un orchestre, chacun a sa partition (son projet personnalisé) mais tous font partie du même groupe, les solos (activités individuelles) faisant suite aux duos ou trios (ateliers) ou aux improvisations (activités libres, jeux éducatifs) pour finalement se regrouper (autour d’un livre à écouter, à partager).

La différenciation du travail de l’enseignante porte d’abord sur les compétences que peuvent atteindre les élèves, elle a fait des groupes de travail en français et maths (groupe niveau CE1-CE2, groupe mi-CP, un élève qui débute dans la lecture, et une autre qui a un niveau CM1), pour chaque séance, elle adapte les supports en fonction des troubles( agrandissement, mise en page du document, …) et surtout elle leur fait travailler un seul objectif par exercice (les exercices multi-tâches sont évités). Il faut beaucoup faire et refaire les mêmes exercices.

Il est compliqué de savoir jusqu’où chacun arrivera. En clis, on prend le temps. Les enfants ne sont pas sous pression ce qui donne une atmosphère de travail très sereine.

Il y a dix élèves dans la classe, de 6 à 12 ans. Chacun ayant des problématiques différentes. Certains font des inclusions dans les classes « générales ». Tout au long de la journée, des élèves sont cherchés : orthophonistes, ergothérapeutes, personnels du SESSAD se succèdent pour offrir un suivi le plus personnalisé à chacun. Cela demande une grande flexibilité à l’enseignante qui, ayant bien préparé sa journée, est bien consciente que les temps d’enseignement ne sont pas formatés comme ils peuvent l’être dans les autres classes.

Une AVS-CO, dont le contrat touche à sa fin en février et qui terminera sa deuxième année dans la classe, facilite la flexibilité des apprentissages. Aidant, par petites touches, le travail de l’enseignante. Son expérience a permis une prise en main de la classe plus aisée. Les directives mises en place par le gouvernement, font que cette personne, à trois ans de la retraite, sera au chômage dans 2 mois. On peut réellement s’interroger sur la signification de « mettre le pied à l’étrier » lorsqu’il s’agit de contrats CUI proposés à ce type de profil. Toute l’expérience acquise, l’envie de continuer sont stoppées net.

Comment se passe une journée :

Lors de l’accueil, les élèves savent ce qu’ils ont à faire, ils circulent librement dans la classe, calmement. La parole circule également, d’élève à élève, d’élève à enseignante.

Plusieurs petits rituels existent :

  • Inscription à la cantine (un élève s’en charge en faisant l’appel)
  • La date (à l’oral, à l’écrit, en faisant des phrases, en positionnant le jour présent physiquement par rapport à la veille et au lendemain), une des élèves note la date sur son ordinateur.
  • Chaque jour compte : permet de revoir le système décimal, les quantités sont matérialisées. Un euro est donné chaque jour. Les élèves doivent compter le nombre d’euros récoltés qu’il y a dans la corbeille. Ils sont sous forme de billets ou de pièces. Ils doivent ensuite prévoir le nombre d’euros qu’il y aura à partir de ce jour. La question de l’échange d’une pièce contre d’autres pour avoir le moins d’éléments est aussi posée.

L’activité suivante est un message secret à décoder. Les enfants travaillent seuls, l’enseignante et l’AVS apportent une aide différente à chacun selon leurs besoins. Des discussions, des interrogations de l’enseignante permettent aux élèves de réfléchir à leur façon de travailler.

Ensuite la classe est séparée en deux, un groupe fait lecture, l’autre grammaire. Le groupe « grammaire » travaille sur l’infinitif. Beaucoup de retours oraux sont faits, les enfants ont le temps de répondre, de se poser des questions, ils peuvent se tromper, ils sont interrogés sur leur manière de faire. Une élève qui était en inclusion arrive. L’enseignante lui demande ce qu’elle a fait et lui explique ce qu’elle va devoir faire.

Des élèves sortent, rentrent. Ceux qui n’étaient pas dans une activité peuvent en choisir une en autonomie (de nombreux jeux sont disponibles).

Après la récré, deux élèves travaillent en mathématiques avec l’AVS. Le reste du groupe travaille avec l’enseignante autour d’un album. Ils devaient préparer la lecture à la maison. Le texte a été copié par l’enseignante en petits paragraphes. A la fin de ces derniers, quelques questions permettent aux élèves de formuler des réponses sur l’explicite du texte. Des interrogations supplémentaires, portées par l’enseignante ou par des élèves sont proposées. Les élèves répètent, reformulent, émettent des hypothèses. Ils doivent ensuite compléter une phrase en s’aidant de ce qui vient d’être dit, qui commence par : « Braver l’océan, c’est … » (cela se fait en dictée à l’adulte collectivement, une image de l’album a permis aux élèves d’illustrer ce qu’ils devraient dire).

Le temps suivant se fait sous la forme d’ateliers :

  • problèmes manipulatoires pour certains.
  • graphie pour d’autres.
  • orthographe pour l’un.
  • activité d’écoute sur l’ordinateur pour une autre.

Après la pause de midi, le retour en classe se fait calmement, les élèves viennent se brosser les dents. C’est une petite famille.

Des élèves reprennent des travaux qu’ils n’avaient pas eu le temps de terminer le matin. D’autres ont des feuilles à ranger ou une petite expression écrite à copier proprement.

En parallèle, un atelier tournant en arts plastiques est mis en place. Les élèves qui ont fini peuvent jouer, lire ou aller sur un ordinateur.

Jeu des devinettes en grand groupe :

  • Un élève est tiré au sort par un autre.
  • Il choisit une devinette au hasard, la lit et y répond.
  • Un autre écrit la réponse au tableau que les autres recopient sur une feuille dédiée après avoir collée l’image correspondant au mot deviné.
  • Un autre mot est ensuite deviné par un autre élève en suivant le même processus que précédemment.

Une fois qu’ils ont terminé, les élèves se regroupent autour de l’enseignante pour qu’elle leur lise une histoire.

La sonnerie retentit, un élève s’exclame : « Déjà?! »

Publicités
Étiquettes :

5 réponses à “Une journée en clis Dys

  1. Pingback: Une journée en clis dys | dyspha... koi ?·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s