Un EPI avec la CPE, c’est possible !

numerisation0001-1Yamina BEN OMAR est CPE dans un collège de l’académie de Créteil, elle est impliquée dans un projet d’EPI histoire/EMC/vie scolaire. Elle a accepté de répondre à nos questions.

Quel est le thème de l’EPI auquel vous participez et quel est le niveau de classe concerné ? Comment expliquez-vous ces choix ?

Le thème est les libertés et limites. Ce sont des classes de 4ème. Les libertés sont au programme d’EMC des 4èmes et que je suis  chargée de ce niveau.  Je suis directement concernée par le sujet puisqu’une partie de mon travail consiste à  faire respecter le
règlement intérieur , les droits et  devoirs. Au départ, on a pensé à ce sujet pour réfléchir avec eux sur leur manière de se vêtir.

Comment déclineriez-vous les principaux objectifs de l’EPI ? Quels sont les partenaires engagés ?

Cet EPI se situe aux points de rencontre des programmes de trois disciplines en classe de 4ème : Lettres, (avec l’étude d’un certain nombre d’œuvres en rapport avec la Liberté), Histoire-Géographie (avec l’étude du « Siècle des Lumières » et de la conquête des libertés durant la Révolution française et ses suites), Éducation morale et civique (avec l’étude de la Liberté de Conscience, des pratiques de Laïcité). Il inclut également une réflexion sur les pratiques de mise en place de l’application des règles dans l’espace de l’établissement scolaire. C’est ce qui justifie la présence de la CPE aux côtés des enseignants de Lettres, d’Histoire-géographie-Éducation civique et morale.

Concrètement comment cela va-t-il s’organiser ?

Le déroulement de l’EPI repose sur des techniques d’animation spécifiques et une sortie pédagogique. Il y a une sortie prévue au tribunal de Bobigny, puis les élèves vont être mis en situation de jeux de rôles (avocat, juré…), cela est plus parlant et valorisant pour eux.

Le face-à-face pédagogique n’est pas le quotidien du CPE mais je me sens très à l’aise car j’aime être en présence de tous les élèves, cela fait partie de mon travail de les former sans compter que je suis bien entourée en travaillant avec Mme  Debaiseux, professeur de français et M Vazel professeur d’histoire géographie au collège Raymond Poincaré et des intervenants extérieurs comme M  Jean-Pierre Rosensweig, ancien président du tribunal pour enfants de Bobigny et Jean-Louis Auduc, auteur du livre : « Faire vivre les valeurs de la République dans l’école ». Nous avons également pu compter sur l’appui de notre chef d’établissement Mme Tall.

Pensez-vous que votre implication dans l’EPI vous permettra de renforcer les relations de confiance et de respect mutuel avec les élèves de 4ème ?

Effectivement,cela y concourt, ils me voient autrement que dans ma posture professionnelle de CPE.

Quels sont, selon vous, les avantages et les inconvénients de l’EMC ?

Il n’y a pas à mon sens d’inconvénients à l’EMC, cela a pour intérêt de mettre les élèves en contact avec le monde réel, ce  qui est plus  parlant. L’EMC doit nécessairement faire des aller-retours entre ce qui se vit dans l’école et dans la société. Il s’agit pour l’enseignant de présenter les valeurs, les lois et règlements, et dans le cadre de l’établissement, voire du tribunal de voir comment une valeur, un principe, une loi s’applique pour permettre au jeune de comprendre comment se vit aujourd’hui le « contrat social ».

Le projet d’EPI à télécharger (pdf)

Photo du tribunal de Bobigny : Wikimedia commons

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s