Projet Conseil de Vie Collégienne et Lycéenne

photo 4 échange cvc cvlQuelles sont vos motivations personnelles pour la dimension d’éducation à la citoyenneté du métier de CPE ? Pourquoi avoir accepté la fonction de référente CVL dans votre établissement ?

Nous, CPE, transmettons chaque jour, par le dialogue, un savoir être à nos élèves dans le but de les faire devenir les meilleurs citoyens de demain. Ce qui me passionne dans le métier de CPE, et ce qui reste une de mes motivations personnelles dans la dimension d’éducation à la citoyenneté, est de pouvoir transmettre aux élèves les valeurs de la République, la tolérance, l’acceptation de la différence, la liberté d’expression et le bon vivre ensemble, quelle que soit leur appartenance sociale et culturelle. J’ai accepté le rôle de référente du Conseil de Vie Lycéenne (CVL) ( cf. circulaire n° 2010-128 du 20-8-2010 et décret n° 2010-99 du 27-1-2010), car il me paraît primordial de développer la démocratie lycéenne : de laisser la parole aux élèves, de les faire réfléchir puis de les responsabiliser. C’est l’instance où l’on aborde les conditions de vie des élèves dans l’établissement. C’est un lieu privilégié d’écoute et d’échanges. C’est un moment où les adultes prennent un temps pour entendre les attentes et les préoccupations des élèves, pour écouter leurs idées et discuter du fonctionnement du lycée. C’est le commencement de lapprentissage à la vie.

Quels sont les objectifs visés et les valeurs véhiculées par l’apprentissage de la vie représentative et participative des élèves au Lycée Gustave Eiffel ?

Les objectifs visés et les valeurs véhiculées par l’apprentissage de la vie représentative et participative des élèves au Lycée Gustave Eiffel sont nombreux. D’abord, la représentation et la participation au CVL favorisent l’apprentissage des principes et des valeurs comme le respect et la liberté d’expression. La participation et l’échange favorisent le travail collaboratif. Le partage en est la clef. Le message que le CVL véhicule au lycée Gustave Eiffel est « j’écoute, je dialogue et je donne de mon temps quelles que soient mes capacités, pour faire vivre mon lycée ». Ainsi le CVL fédère chacun des élèves, élu ou non, et crée le sentiment d’appartenance, la tolérance et la fraternité. Il apporte aussi l’autonomie, la réflexion, l’initiative et le dialogue. Les projets du CVL restent simples et à la portée de tous. C’est une riche expérience humaine pour tous les représentants élèves et adultes.

Plusieurs actions ont été mises en place sous l’impulsion des élèves du CVL entre octobre 2017 et janvier 2018. Quels sont ces projets et comment les élèves se sont-ils impliqués ?

Oui, différentes actions fonctionnent grâce à la participation inconditionnelle des élus CVL et des enseignants. En voici deux. En octobre 2017, nous avons décidé de soutenir vigoureusement le club musique du lycée et avons décidé d’investir dans une batterie d’étude pour le groupe qui fonctionne depuis 3 ans sans discontinuer et avait besoin de cet instrument de musique en complément. La liberté d’expression est importante sous toutes ses formes. Ainsi les « Bat’s » (nom du groupe) ont pu réaliser leur premier concert de Noël gratuit et ouvert à tous. Tous les représentants CVL ont aidé à la mise en place de ce temps de partage et de convivialité : installation et mise en place de la salle pour l’évènement puis accueil des autres lycéens et rangement. Tout le monde a mis la main à la pâte même les CPE ! Puis en janvier 2018, a débuté le soutien de la collecte au profit des Restos du cœur. Pendant 3 semaines les élus CVL ont sensibilisé, à chaque récréation, tous les lycéens par le biais d’affiches et de dialogue sur les actions nécessaires de solidarité. Et grâce à leur mobilisation, nous avons battu un record, valorisé par une collecte d’une valeur de 2000 euros de denrées. Une grande bouffée d’oxygène pour la distribution du centre de Cernay.

 

Vous avez été à l’origine d’une initiative récente : la construction d’un partenariat entre les élèves du CVC du collège de votre commune et ceux du CVL de votre établissement. Qu’est ce qui fait l’originalité de cette action ? Quels ont été les temps forts de cette journée printanière ?

Le lycée Gustave Eiffel a la chance de posséder une structure d’accueil exceptionnelle avec des plateaux techniques d’une grande qualité, une carte de formation intéressante et un public diversifié attachant. Dans l’envie de le faire découvrir, j’ai invité le Conseil de Vie Collégienne (CVC) du collège René Cassin dans notre lycée. La 1ère rencontre inter CVC-CVL pour cette année scolaire s’est déroulée le vendredi 06 avril 2018 de 9h30 à 15h30 au lycée. Ainsi, les élus CVL, enseignants de plateaux techniques et CPE ont eu le plaisir d’accueillir 24 élèves élus du CVC du collège de Cernay. Cette rencontre a permis un échange inter actif entre nos lycéens et les collégiens sur le propre fonctionnement de cette instance. Mais l’originalité était un système de tutorat élève-élève mis en place. Ainsi après un repas offert par la Junior Association Eiffel (JAE), les tuteurs lycéens ont accompagné en début d’après-midi, les collégiens dans les ateliers pour une réelle immersion. Tous les élèves, sans distinction, ont complètement adhéré au principe de tutorat et se sont prêtés au jeu de la présentation de leur conseil à la visite de l’établissement et à l’accompagnement des activités dans les ateliers. Le contact s’est fait immédiatement. Puis, Les collégiens sont tous repartis enthousiastes et en possession d’une production réalisée dans nos ateliers. Quelques exemples : une caissette pour l’atelier bois, un cadre mosaïque pour l’atelier carrelage, une statuette en métal pour l’atelier thermique…

photo 2 échange cvc cvlVous êtes parvenue à mobiliser les membres de la communauté éducative bien au-delà du service de la vie scolaire. Quels sont ces autres acteurs ? Comment avez-vous réussi à les convaincre de s’impliquer ?

Une des réussites du métier de CPE est la collaboration avec les enseignants. Ainsi avant chaque projet, je consulte les collègues. Je prends toujours soin d’échanger et de dialoguer avec les enseignants, de recueillir au préalable leur avis et leurs besoins ; et cela fonctionne. Je construis le projet avec eux. Pour cette journée, le tutorat élève-élève n’aurait pas pu fonctionner sans l’appui de mes collègues enseignants des plateaux techniques qui ont accepté d’accueillir dans leurs ateliers les collégiens ; sans oublier le chef cuisiner qui nous a concocté un repas gourmand pour l’occasion ! C’était un vrai travail d’équipe dont je ne reste que la coordinatrice car les vrais acteurs, sont les élèves.

Avec le recul de quelques semaines, quelle évaluation faites-vous de ce projet ? Quels sont les points d’améliorations possibles ? En avez-vous fait écho auprès des médias et des réseaux sociaux ?

Cette rencontre fut un vrai succès car elle a répondu à tous les objectifs visés par l’éducation à la citoyenneté. Elle a conforté le besoin d’engagement pour tous les élus et a permis de favoriser le rôle primordial d’un représentant, des actions de solidarité et de la liberté d’expression. Puis elle a permis d’une façon plus large la valorisation des métiers du bâtiment et de l’égalité filles-garçons et la promotion de notre lycée professionnel. D’un point de vue plus personnel, en tant que CPE, c’est une grande satisfaction et fierté de réussir à emmener les élèves à un tel niveau d’implication pour leur lycée. Au niveau de la promotion, une vidéo a été postée sur les réseaux sociaux de notre lycée, un diaporama est en cours de création et un article paraîtra dans la presse prochainement. Si je dois améliorer un point, c’est celui de réussir à impliquer encore plus de collègues sur des journées gagnantes comme celle-ci.

À la faveur d’une mutation inter académique, vous réintégrerez votre académie d’origine à la prochaine rentrée. Compte-tenu de votre futur départ, comment envisagez-vous la continuité de cette action dans l’établissement ? En quoi la transmission de vos compétences organisationnelles est-elle une valeur qui vous semble essentielle ?

À quelques mois de mon retour dans mon académie d’origine, j’espère pouvoir transmettre à mon successeur un maximum d’informations et d’aide pour faciliter la prise de poste et la continuité du CVL. Cette transmission est pour moi une marque de respect pour le nouveau collègue et pour le travail collaboratif mis en place durant ces 3 années scolaires au lycée.

Antonella Quagliozzi
Lycée Eiffel de Cernay
Académie de Strasbourg

photo 1 échange cvc cvl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s