Scolariser les zèbres

zebra_by_parides-d4nd97iLe Ministère a mis à disposition sur Éduscol il y a plus de deux semaines un document intitulé « Module de formation pour scolariser les élèves intellectuellement précoces » dans l’indifférence quasi générale. Nous avons nous-mêmes appris cela par hasard car aucune communication de l’Éducation Nationale à ce propos n’est parvenue jusqu’à nous.

Nous sommes encore très réticents en France à aborder cette question sereinement. Même si les mentalités évoluent lentement, il reste toujours un soupçon vis à vis des parents qui pousseraient leur “merveille” dans un aveuglement total, et vis à vis des enseignants avec leur supposée incapacité à supporter des élèves “trop doués”. Ajoutons à cela une société française obsédée par l’égalité (et pourtant élitiste !) qui admet difficilement qu’il puisse y voir des capacités remarquables chez certains et que celles-ci supposent des failles sur d’autres plans… bref, pas simple mais indispensable néanmoins d’avancer !

En effet ces enfants au fonctionnement atypique représentent 2 à 5 % de nos élèves soit entre 0,5 et 2 élèves par classe en moyenne.

L’Éducation Nationale a retenu la dénomination “élèves intellectuellement précoces” à laquelle de nombreux parents et professionnels préfèrent l’appellation “zèbre”. En effet le terme “précoce” sous-entend une simple “avance”, or il s’agit d’un fonctionnement particulier que l’enfant gardera à l’âge adulte et cela ne concerne pas tous les domaines (notamment le développement psychomoteur et le développement affectif) donc le terme “surdoué” ne convient pas davantage. L’avantage du terme “zèbre” est qu’il évoque une différence, une étrangeté, une difficulté à s’intégrer sans notion de “supériorité”.

Alors venons-en à ce document pompeusement intitulé “Module de formation pour scolariser les élèves intellectuellement précoces” que nous trouvons sur Éduscol.

Évacuons tout de suite les deux points qui fâchent avant de voir tout ce qu’il contient d’intéressant :

1) Appeler “module de formation” un pdf aussi intéressant et bien fait soit-il, est ridicule et décrédibilise la formation en ligne. Bien évidemment ce document est utile, informatif, il ouvre des pistes, donne des liens mais ne forme pas ! Ce n’est pas la première fois, on a déjà eu les modules de formation pour scolariser les élèves handicapés, pourtant il suffirait d’appeler ces documents “guides” ou “ressources” et ce point serait réglé.

2) Le document ne fait aucune référence aux RASED ni même aux enseignants spécialisés ce qui est fort dommageable pour deux raisons. D’abord parce que, quand ils ne sont pas décimés, ils sont des recours précieux pour élaborer des stratégies pédagogiques adaptées voire, quand cela est nécessaire, des personnels pouvant proposer des aides spécialisées à ces élèves qui peuvent rencontrer des difficultés dans certains domaines. Ensuite parce que cela envoie un très mauvais signal à des collègues fragilisés, qui travaillent dans des conditions dégradées en attente de décisions concernant leur avenir professionnel. Cela n’aurait pas coûté grand chose de les inclure dans les “acteurs internes à l’Éducation Nationale” pouvant intervenir dans le parcours de ces élèves…

Ces deux gros défauts évacués on ne peut qu’applaudir le reste… Ce document est clair, mesuré, nuancé et n’évacue pas la complexité et la nécessité de travailler en équipe en s’adaptant aux particularités et aux besoins de chaque élève.

On y trouve :

  • le portrait de ces élèves singuliers
  • un rappel des textes spécifiques
  • les dispositifs institutionnels
  • les acteurs internes et externes à l’Éducation Nationale
  • des adaptations pédagogiques
  • des liens vers des ressources complémentaires

Une mention spéciale pour les adaptations pédagogiques listées, qui, à quelques exceptions près qui sont spécifiques, constituent d’excellentes pistes à mettre en oeuvre pour le plus grand bénéfice de tous les élèves.

Quelques exemples :

  • dépasser les contenus disciplinaires en proposant des projets ou ateliers complémentaires (ateliers philo, scientifiques, sportifs, culturels…)
  • utiliser pleinement les possibilités offertes grâce à l’organisation par cycle pour adapter le parcours de ces élèves à leurs besoins
  • systématiser la pratique de l’évaluation diagnostique avant toute nouvelle séquence ; diversifier les méthodes d’évaluation
  • sensibiliser l’élève à la valeur de son investissement, aux bénéfices qu’il peut tirer de l’activité, l’entraîner par la reconnaissance des efforts fournis au dépassement de soi
  • encourager la créativité dans toutes les disciplines
  • utiliser ses compétences spécifiques comme levier pour aborder ses difficultés
  • ne pas se focaliser sur la forme mais sur le fond dans le cadre du travail quotidien

Comme tous les enfants à besoins éducatifs particuliers, les zèbres nous poussent, en adaptant notre enseignement à leurs particularités, à élargir notre éventail de propositions pédagogiques pour le plus grand bénéfice de l’ensemble de nos élèves. Rappelons aussi que le travail par situations complexes décrit dans ce billet convient particulièrement bien aux zèbres !

En conclusion, un document à lire et à diffuser largement !

 

Notes de lecture et discussion sur Twitter lisibles ici

Crédit photo : Zebra by Parides

About these ads

2 réponses à “Scolariser les zèbres

  1. Je suis ravie de la publication de ce document, avec mes trois casquettes de précoce, maman de d’enfant précoce et enseignante. C’est un combat quotidien pour faire reconnaître que je ne prends pas mon enfant pour un petit génie mais qu’il a des besoins particuliers et réels. En tant qu’enseignante, c’est le même combat pour repérer les enfants précoces et s’accorder avec les collègues pour tenter de s’occuper d’eux comme il faudrait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s