Un atelier médias en collège, Marielle CPE, témoigne

IMG_2291

Quel est le fonctionnement de votre atelier médias ?

Il est constitué de 21 élèves de 4ème et de 3ème volontaires, à raison d’une heure par semaine sur la pause méridienne.

Étant seule à animer l’activité, j’ai proposé aux élèves que le journal soit publié à une fréquence trimestrielle et comporte un thème à chaque exemplaire.

Le premier numéro a été consacré au thème de la laïcité en écho à la semaine institutionnelle prévue au mois de décembre.

Pendant deux mois, chaque semaine, j’ai amené les élèves à réfléchir sur la laïcité à partir de différents médias et de plusieurs sources d’information : journaux, dessins de presse, médias en ligne… L’exposition « #Jedessine » prêtée par Canopé nous a beaucoup inspirés.

Pourquoi avoir mis en place un atelier médias ?

Suite aux attentats de Charlie Hebdo, nous avons fait le constat que les élèves étaient surinformés mais qu’ils avaient peu de recul sur les informations qu’ils lisaient ou entendaient.

Dans l’établissement rural où je suis affectée, la presse écrite est très peu investie par les familles, voire inexistante.

Pour moi, le rôle de l’école est d’ouvrir les champs des possibles, de découvrir le monde, d’apprendre à développer un esprit critique.

Quelle formation avez-vous reçue dans ce domaine ?

Ce projet me tient à cœur surtout depuis les attentats. Je me suis donc inscrite au PAF à deux formations organisées par le CLEMI.

L’équipe de Canopé Vesoul m’a ensuite accompagnée dans mon cheminement puis m’a aidée à poser les bases de mon projet.

Dans tout projet, l’essentiel, pour moi, c’est d’échanger, car les regards transversaux le font mûrir et grandir.

En septembre, le CLEMI m’a encouragée à solliciter auprès de la DRAC le dispositif de « journaliste en résidence ». Nous avons monté le dossier et il a été validé !

En quoi consiste le dispositif « journalistes en résidence » ?

Nous avons obtenu l’intervention de journalistes dans 3 spécialités : presse écrite, dessin de presse et radio.

À raison de 15h / journaliste, ils ont accompagné les élèves dans la réalisation de leur journal.

Vauvillers se trouvant géographiquement excentré dans le département, je leur ai proposé de concentrer leur présence sur deux journées banalisées où les élèves bouclaient leur journal : Conférence de presse, atelier dessins de presse, micro trottoir… nos apprentis journalistes ont vécu une sacrée expérience !

Même s’ils ont bénéficié des compétences de professionnels, le journal est néanmoins le fruit du travail d’un collectif d’élèves. Nous étions attachés à ce que les productions finales soient le reflet de leurs écrits, de leurs idées.IMG_2295

En quoi cet atelier s’inscrit-il dans le parcours citoyen?

Le parcours citoyen, dans la circulaire de juin 2016, précise que nous devons « transmettre des valeurs et des principes de la République et de la vie dans les sociétés démocratiques« .

C’est pourquoi les thématiques choisies au départ ont été la laïcité et la liberté d’expression.

La 3ème thématique choisie par les élèves a permis de mettre en lumière le développement durable.

Depuis longtemps, les textes institutionnels précisent que l’éducation aux médias est l’affaire de tous dans les établissements scolaires.

Apprendre à réfléchir, à se questionner, comprendre les droits et les devoirs, s’engager, sont autant d’objectifs que je me suis fixée en tant que CPE, tant pour l’atelier médias, pour l’atelier philo que pour les formations des délégués.

Nos élèves vivent dans une ère où les médias sont omniprésents, ils sont informés de tout, tout le temps. Nous devons les aider à décrypter, à s’éclairer et à être éclairés.

La réforme du collège, par l’intermédiaire des divers parcours, a permis aux CPE de s’inscrire dans la pédagogie notamment dans la pédagogie de projets.

Pour moi, la pédagogie de projets consiste à construire des apprentissages à travers la réalisation d’une production concrète.

Cette année, les 3èmes de l’atelier médias présenteront leur travail à l’oral de l’épreuve du DNB.

C’est une belle valorisation de leur travail et le début d’un véritablement décloisonnement.

Je me donne l’objectif de poursuivre le projet l’année prochaine et d’y associer au moins autant d’élèves et quelques professeurs. Deux enseignants m’ont d’ores et déjà fait part de leur intérêt pour participer à cette aventure enrichissante.

Marielle PICHETTI
CPE dans le collège Charles Peguy de Vauvillers
L’atelier sur le site du collège

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s